Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil

CONTACTS :
Paroisse Saint Christophe de Javel
Église : 4 rue Saint Christophe
Adresse postale :
28 rue de la Convention
75015 PARIS
Tél. : 01 45 78 33 70
Fax : 01 45 75 94 71

Site internet de la paroisse : www. scjavel.net
10 Javel - André-Citroën
RER Javel
Liens Google Maps

CARNET DE LA FIP
— du 8 octobre 2017 —


.
Obsèques :
- Le 3 octobre 2017,
Colette ROUYRRE.

Baptêmes :
- Le7 octobre 2017,
Joséphine FROMENT LEMONNIER,
Hélie MELIOTIS
.

.
Les Bagues
JUBILÉS DE MARIAGE ET MARIÉS DE L’AN I

La célébration a eu lieu le 3e dimanche de l’Avent c’est à dire le Dimanche 11 Décembre 2016 au cours de la messe de 11h00, nous avons fêté :
  • Les couples qui se sont mariés depuis décembre 2015 et
  • Ceux qui ont 10, 20, 25, 30, 40, 50 ans de mariage,
  • Ainsi que tous les couples de plus de 50 ans de mariage.


Merci de vous faire connaître pour l’année 2017 auprès de l’accueil, du secrétariat ou de Daniel-Pierre DESCHAMPS le Diacre Permanent, en précisant vos coordonnées (Nom, Prénoms, Adresse, Téléphone) pour les prochains jubilés.
.
- Téléphone de l’accueil ou du secrétariat : 01 45 78 33 70
.
- Contact : Diacre Daniel-Pierre DESCHAMPS
.
- E-Mail / Courriel : dp.deschamps@free.fr
- Voir les tracts sur présentoirs
.
Visitez le site de l’EEChO
Enjeux de l’Étude du
Christianisme des Origines


EECho
EEChO - travaille à réunir les bases d’une meilleure connaissance de l’Eglise indivise des origines afin de promouvoir une formation intellectuelle et spirituelle permettant de mieux comprendre :
  1. La Parole du Christ dans son contexte historique de tradition orale ;
  2. Le Projet du Christ pour la naissance et la croissance de l’Eglise, et pour l’humanité ;
  3. Les antichristianismes en leur déroulement dans l’histoire ;
  4. Les liens entre chrétiens d’Orient et d’Occident remontant à la première évangélisation par les apôtres ;

et d’agir de façon plus appropriée dans notre monde idéologisé.
Voir aussi le site EECho
.
MOUVEMENT « ESPERANCE ET VIE »

Veuf ou veuve, vous vous trouvez désemparé. Vous auriez envie de rencontrer d’autres personnes pour créer des liens d’amitié ou pour approfondir votre besoin d’espérance.
« Espérance et vie », mouvement chrétien pour les premiers temps de veuvage, peut vous apporter ce soutien.
Contact :

- Téléphone : 01 45 35 78 27
- E-Mail / Courriel : esperance.vie@wanadoo.fr
- Adresse : 20 rue des Tanneries, 75013 Paris.
"La Maîtrise de Saint-Christophe de Javel" propose, sans sélection aucune, à des enfants, adolescents, et jeunes adultes de tous niveaux une formation musicale, humaine et spirituelle de qualité, avec comme outil pédagogique privilégié la pratique du chant choral dans un cadre extra scolaire, enseignée par des professionnels."
Ecoutez les extraits musicaux de la Maîtrise de Saint Christophe de Javel

Le programme de la saison 2017 de la Maîtrise de Saint Christophe de Javel
Le site de la Maîtrise de Saint Christophe de Javel
Dans la même rubrique
A noter
Bienvenue sur le nouveau site des jeunes de la Paroisse Saint Christophe de Javel. Vous y trouverez toutes les informations concernant la jeunesse sur Saint Christophe : des informations, des images, des possibilités de communiquer avec nous.

Le site des jeunes de Paroisse Saint Christophe de Javel
Scouts et Guides de France
de St Christophe de Javel

.
- - - -


.
RECHERCHONS CHEFS ET CHEFTAINES


Le Groupe Scouts et Guides de France de Saint Christophe de Javel, fort de 130 jeunes (de 6 à 17 ans, farfadets, louveteaux, jeannettes, scouts et guides, pionniers et caravelles, compagnons), recherche pour la prochaine rentrée des chefs et cheftaines (17 ans révolus) afin d’encadrer tous ses jeunes.
.
Parlez-en autour de vous (enfants, petits-enfants, neveux, cousins, connaissances).
.
Le Groupe prend en charge la formation (équivalent BAFA) et accompagne les chefs dans leur prise de responsabilités.
.
- Contact : Stéphanie Bourdiol (Responsable de Groupe)
- e-Mail / Courriel : s.martin@bourdiol.fr
- Tél. : 06 80 24 23 24.
.
- - - -

.
La maîtrise du groupe Scouts et Guides de France de St Christophe de Javel vous souhaite une excellente navigation ! sur leur site Web.
.

.
Le site du Groupe Scouts et Guide de France de Saint Christophe de Javel
.
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Événements « A noter « Bénédiction des Rameaux à Saint Christophe de Javel

Bénédiction des Rameaux à Saint Christophe de Javel

Messe présidée par Monseigneur Eric de MOULINS-BEAUFORT à Saint Christophe de Javel le dimanche 20 mars 2016 à 11h.
- Pour lire l’Homélie de Mgr Eric de MOULINS-BEAUFORT, cliquez sur ce lien
- Pour voir le reportage en image de la cérémonie, cliquez sur ce lien et visitez la Page FaceBook de St Christophe
- Pour voir le Diaporama sur ce site : Cliquez sur ce lien

Mgr Eric de Moulins-Beaufort à Saint Christophe de Javel

HOMÉLIE DE LA MESSE DES RAMEAUX
A SAINT CHRISTOPHE DE JAVEL

Par Monseigneur Eric de MOULINS-BEAUFORT (Evêque auxiliaire)


.

.
Procession avec le Livre Saint lors de la Bénédiction des Rameaux à St Christophe de Javel 2016

Homélie pour le dimanche des Rameaux et de la Passion, le 20 mars 2016, en l’église Saint-Christophe-de-Javel

Frères et sœurs, en entrant dans la Semaine Sainte, en ce temps de tempête où remontent à la surface des actes affreux ou sordides commis par des prêtres du Seigneur et où se trouve mise en lumière l’incapacité ou la difficulté de nous autres, pasteurs de l’Église, à regarder ce mal en face, je ne puis qu’entendre monter de beaucoup de cœurs, peut-être parmi vous, l’équivalent du cri des quelques pharisiens qui se trouvaient près de Jésus ce jour-là : « Maître, réprimande tes disciples », que l’on peut traduire aussi : « Maître, fais taire tes disciples », ils ne sont pas dignes de t’acclamer. Il nous faut consentir à entendre ce cri, à le prendre au sérieux. On peut l’étendre aussi, au-delà des faits qui occupent en ce moment les esprits, car il est vrai que toujours nous autres disciples du Seigneur Jésus nous partageons les médiocrités des hommes et des femmes dont nous sommes, nous participons aux duretés, aux aveuglements, aux indifférences de nos sociétés.

Mais, justement, aujourd’hui, il ne s’agit pas de nous mais de lui. Quoi qu’il en soit de nos misères et de nos fautes éventuelles, en ce jour, nous acclamons Jésus. Lui apporte à l’humanité l’espérance que le mal et les ténèbres ne prévalent pas, lui introduit dans l’humanité l’espérance que les hommes peuvent se convertir, lui ouvre à l’humanité un chemin nouveau. En ce jour il entre dans la ville sainte comme pour en prendre possession, mais ce ne sera pas, ô non !, en écrasant les libertés ; lui entre dans la Ville sainte pour y manifester sa sainteté, mais ce ne sera pas, ô non !, pour y accabler les hommes sous sa bonne conscience à lui ; lui entre dans la ville royale pour y triompher de ses ennemis et établir son règne, mais ce ne sera pas, ô non !, en éliminant ceux qui le gênent.

Dans le récit de saint Luc, il n’est pas question des rameaux que les foules prirent pour acclamer Jésus ; en revanche, il est question des pierres : « S’ils se taisent, les pierres crieront ! » Si nous nous taisions, rien n’empêcherait cependant que les créatures les plus inanimées proclament qu’en lui, Jésus, notre Seigneur, la bonté de Dieu a rejoint les hommes ; que, par lui, les cœurs les plus endurcis peuvent se mettre à porter des fruits de paix, de joie, de vérité, de partage. Pendant le Carême, nous avons tâché de nous reprendre, de nous remettre sur le chemin du Seigneur. Avec nos rameaux, nous ne prétendons pas être parfaits et moins encore les meilleurs, mais nous confessons que, lui, Jésus, notre Seigneur, fait monter de notre cœur des actes de charité, de foi, d’espérance, qui nous étonnent nous-mêmes, nous lui demandons de poursuivre en nous son œuvre de dévoilement, de purification, de libération, de renouvellement de nos cœurs.

Avançons donc, frères et sœurs. Croyons que, d’année en année, le Seigneur nous donne de progresser sur son chemin,

Amen.

Le Choeur de l'Eglise Saint Christophe de Javel pendant la Messe des Rameaux 2016

Après la lecture de la Passion

« Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ». Cette parole du Seigneur est propre à l’évangile selon saint Luc. Nous l’entendons avec une attention particulière en l’« année sainte de la miséricorde ». Mais nous devons, frères et sœurs, nous devons plus que jamais, nous garder de tout contre-sens.

« Ils ne savent pas ce qu’ils font », mais n’est-ce pas trop facile, Seigneur ? Ils savent très bien ce qu’ils font, ceux qui te clouent sur la croix ; ils savent très bien ce qu’ils font, ceux qui ont réclamé ta mort, et aussi celui qui t’a trahi et celui qui t’a renié ; ils savent très bien ce qu’ils font ceux qui abusent des enfants et ils savent aussi ce qu’ils font, ceux qui s’obstinent à ne pas regarder ce mal dans sa vérité ; ils savent ce qu’ils font , ceux qui inondent le monde d’images pornographiques, ceux qui pratiquent la traite des femmes et des enfants pour assouvir leurs fantasmes ; ils savent ce qu’ils font, ceux qui fomentent des attentats et tuent à l’aveugle, pour quelque cause que ce soit ; ils savent ceux qu’ils font, ceux qui déclenchent les guerres pour se maintenir au pouvoir, ceux qui accaparent les terres des pauvres pour accroître leurs profits ; ils savent ce qu’ils font, ceux qui jouent avec les produits financiers, sans se préoccuper des conséquences de leurs placements ; ils savent ce qu’ils font, ceux qui, dans l’entreprise, humilient les subordonnés, ceux qui, dans leur milieu social, répandent des calomnies ; ils savent ce qu’ils font, les enfants qui, dans la cour de récréation, se moque de celui qui devient la « tête de Turc » de la classe ; ils savent ce qu’ils font, ceux qui commettent l’adultère, ceux qui imposent toujours leur point de vue et n’écoutent pas vraiment les autres, ceux qui s’enferment dans leurs égoïsmes et leurs mesquineries,…

« Ils ne savent pas ce qu’ils font » : ne croyons pas, frères et sœurs, que le Seigneur Jésus soit mort en croix pour édulcorer la faute des hommes. Le Fils du Père ne s’est pas humilié, abaissé jusqu’à prendre notre condition humaine, y compris la mort en elle, et, « s’humiliant plus encore », la mort de la croix, juste pour nous fournir à jamais l’excuse de l’ignorance. « Nous ne savions pas », se justifiaient les gardiens des camps de concentration nazis. La parole de Jésus ne s’explique pas non plus seulement par le fait que ses bourreaux ignoraient sa divinité. Jésus ne meurt pas sur la croix pour nous permettre de faire comme si nous ne faisions pas le mal de nous-mêmes, à partir de nous-mêmes, comme si nous n’y étions pas vraiment engagés. En revanche, il est vrai qu’ « ils ne savent pas ce qu’ils font » parce qu’ils ne savent pas, ceux-là même qui font le mal et le savent, combien leurs actes mauvais sont porteurs de morts, à quel point ils provoquent des ravages dans le monde, plus profonds que tout ce qui peut s’observer.

Jésus crucifié, le Bien-Aimé du Père, la Parole de miséricorde mise à mort, nous révèle à tout jamais que nos péchés, grands ou petits, sont toujours plus mortifères que nous ne le savons, et cela pour nous permettre de le voir un jour, de le comprendre de mieux en mieux, et de nous en détacher vraiment. Nous faisons le mal et nous le savons, mais le mal que nous commettons est toujours plus mauvais que nous ne pouvons le savoir, le grand mal et aussi le petit mal, nos mouvements de colère, nos égoïsmes ordinaires, nos duretés de jugement, les privautés que nous nous permettons parce que nous les croyons, un peu facilement, sans importance.

Et pourtant, elle retentit désormais au-dessus de toute l’histoire, cette prière : « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ! » Jésus ne renonce pas à nous choisir pour ses frères et ses sœurs, Jésus ne renonce pas à mettre en nous son Esprit-Saint, Jésus ne dédaigne pas de mettre entre nos mains son Corps et son Sang pour nourrir en nous un principe de vie nouveau. Si grave que soit le mal que nous commettons, collectivement et individuellement, si profond soit notre refus du Dieu créateur et de la vie qu’il donne, Jésus meurt sur la croix pour assurer qu’au bout de toutes choses, la mort ni le néant ne l’emporteront mais la bonté de Dieu déposée dans la création, la promesse de vie qu’il a voulue et ne cesse de vouloir à jamais et qu’il ne se résigne pas à nous voir la retourner contre elle-même. C’est pourquoi saint Luc note que déjà brillaient les lumières du sabbat, c’est pourquoi, à distance mais bien présents, se tenaient les amis de Jésus qui regardaient toutes choses, c’est pourquoi, avant de souffrir, il avait tout remis entre les mains de Pierre et des Onze autres dans son Eucharistie que nous célébrons aujourd’hui,

Amen.

Par Monseigneur Eric de MOULINS-BEAUFORT (Evêque auxiliaire du Diocèse de Paris)
.


.

Copyright - Paroisse Saint-Christophe de Javel - 2010 / 2016
Envoyer un message au responsable éditorial - Recevoir la Newsletter - Envoyer un message au Webmaster du Site