Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil

CONTACTS :
Paroisse Saint Christophe de Javel
Église : 4 rue Saint Christophe
Adresse postale :
28 rue de la Convention
75015 PARIS
Tél. : 01 45 78 33 70
Fax : 01 45 75 94 71

Site internet de la paroisse : www. scjavel.net
10 Javel - André-Citroën
RER Javel
Liens Google Maps

CARNET DE LA FIP
— du 10 décembre 2017 —


.
Obsèques :
- Le 8 décembre 2017,
Françoise VILLATTE de PEUFEILHOUX.
- Le 9 décembre 2017,
Samuel SEHO.

.
Les Bagues
JUBILÉS DE MARIAGE ET MARIÉS DE L’AN I


.
La célébration a eu lieu le 3e dimanche de l’Avent c’est à dire le Dimanche 17 Décembre 2017 au cours de la messe de 11h00, nous fêterons :
  • Les couples qui se sont mariés depuis décembre 2016 et
  • Ceux qui ont 10, 20, 25, 30, 40, 50 ans de mariage,
  • Ainsi que tous les couples de plus de 50 ans de mariage.


Merci de vous faire connaître auprès de l’accueil, du secrétariat ou de Daniel-Pierre DESCHAMPS le Diacre Permanent, en précisant vos coordonnées (Nom, Prénoms, Adresse, Téléphone) pour le jubilé.
.
- Téléphone de l’accueil ou du secrétariat : 01 45 78 33 70
.
- Contact : Diacre Daniel-Pierre DESCHAMPS
.
- E-Mail / Courriel : dp.deschamps@free.fr
- Voir les tracts sur présentoirs
.
Visitez le site de l’EEChO
Enjeux de l’Étude du
Christianisme des Origines


EECho
EEChO - travaille à réunir les bases d’une meilleure connaissance de l’Eglise indivise des origines afin de promouvoir une formation intellectuelle et spirituelle permettant de mieux comprendre :
  1. La Parole du Christ dans son contexte historique de tradition orale ;
  2. Le Projet du Christ pour la naissance et la croissance de l’Eglise, et pour l’humanité ;
  3. Les antichristianismes en leur déroulement dans l’histoire ;
  4. Les liens entre chrétiens d’Orient et d’Occident remontant à la première évangélisation par les apôtres ;

et d’agir de façon plus appropriée dans notre monde idéologisé.
Voir aussi le site EECho
.
MOUVEMENT « ESPERANCE ET VIE »

Veuf ou veuve, vous vous trouvez désemparé. Vous auriez envie de rencontrer d’autres personnes pour créer des liens d’amitié ou pour approfondir votre besoin d’espérance.
« Espérance et vie », mouvement chrétien pour les premiers temps de veuvage, peut vous apporter ce soutien.
Contact :

- Téléphone : 01 45 35 78 27
- E-Mail / Courriel : esperance.vie@wanadoo.fr
- Adresse : 20 rue des Tanneries, 75013 Paris.
"La Maîtrise de Saint-Christophe de Javel" propose, sans sélection aucune, à des enfants, adolescents, et jeunes adultes de tous niveaux une formation musicale, humaine et spirituelle de qualité, avec comme outil pédagogique privilégié la pratique du chant choral dans un cadre extra scolaire, enseignée par des professionnels."
Ecoutez les extraits musicaux de la Maîtrise de Saint Christophe de Javel

Le programme de la saison 2017 de la Maîtrise de Saint Christophe de Javel
Le site de la Maîtrise de Saint Christophe de Javel
A noter
Bienvenue sur le nouveau site des jeunes de la Paroisse Saint Christophe de Javel. Vous y trouverez toutes les informations concernant la jeunesse sur Saint Christophe : des informations, des images, des possibilités de communiquer avec nous.

Le site du Patronage des Jeunes de Saint Christophe de Javel
Scouts et Guides de France
de St Christophe de Javel

.
- - - -


.
RECHERCHONS CHEFS ET CHEFTAINES


Le Groupe Scouts et Guides de France de Saint Christophe de Javel, fort de 130 jeunes (de 6 à 17 ans, farfadets, louveteaux, jeannettes, scouts et guides, pionniers et caravelles, compagnons), recherche pour la prochaine rentrée des chefs et cheftaines (17 ans révolus) afin d’encadrer tous ses jeunes.
.
Parlez-en autour de vous (enfants, petits-enfants, neveux, cousins, connaissances).
.
Le Groupe prend en charge la formation (équivalent BAFA) et accompagne les chefs dans leur prise de responsabilités.
.
- Contact : Stéphanie Bourdiol (Responsable de Groupe)
- e-Mail / Courriel : s.martin@bourdiol.fr
- Tél. : 06 80 24 23 24.
.
- - - -

.
La maîtrise du groupe Scouts et Guides de France de St Christophe de Javel vous souhaite une excellente navigation ! sur leur site Web.
.

.
Le site du Groupe Scouts et Guide de France de Saint Christophe de Javel
.
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « L'église « Histoire de l'Eglise Saint Christophe de Javel

Histoire de l’Eglise Saint Christophe de Javel

L’ÉGLISE SAINT CHRISTOPHE DE JAVEL


« Regarde Saint Christophe et va-t-en rassuré ! »



Quelques repères de son histoire

Extrait de la publication Art Culture et Foi de Saint Christophe de Javel


1860 Paris s’agrandit et englobe le quartier de Javel pour atteindre ses limites actuelles. C’est alors une zone très pauvre de sablières, une zone inondable qui doit son mm aux javeaux, ces petites îles laissées par le fleuve après les crues. Elle est habitée par une population de chiffonniers qui se logent dans des huttes, tandis qu’en bordure de Seine s’installent progressivement des industries mécaniques. L’industrie chimique avec la fabrication de l’eau de Javel était présente dès 1784.

1863 Une première chapelle Saint-Alexandre, dépendant du curé de Saint Jean-Baptiste de Grenelle, Alexandre Moyeux, est construite sur l’emplacement actuel du carrefour des rues de la Convention et de Saint-Christophe.

1890 Le percement de la rue de la Convention entraîne la démolition de la chapelle. Un hangar est aménagé en lieu de culte 35 rue de Javel.

1898 Construction d’une seconde chapelle Saint-Alexandre à l’emplacement de l’église actuelle.

1907 La chapelle Saint-Alexandre devient église paroissiale.
Le quartier se transforme et s’urbanise de plus en plus.
Après la guerre de 1914-1918 des activités nouvelles s’implantent : l’Imprimerie Nationale, les usines Citroën etc. La révolution des transports marque de plus en plus la vie de Javel.
L’accroissement de population rend les installations paroissiales insuffisantes.

1920 Les plans d’un nouvel ensemble église et presbytère sont dessinés par l’architecte Charles-Henri Remord.

1921-1923 Construction du presbytère, de la chapelle de la Vierge et du clocher.

1926-1930 Une nouvelle église dédiée à saint Christophe est érigée sur les plans de Charles-Henri Besnard.

26 octobre 1930 Bénédiction de la nouvelle église.

27 décembre 1933 L’inauguration des peintures sur toile de Jacques Martin-Ferrières marque la fin de la réalisation de Saint-Christophe de Javel.

Pourquoi Saint Christophe ?

Le quartier de Javel est essentiellement marqué par l’industrie des transports : locomotives, wagons, aérostats, et surtout l’activité automobile à partir de 1919. C’est pourquoi l’église est dédiée à saint Christophe, le patron des voyageurs. En effet des chrétiens ont été martyrisés vers l’an 250 M Asie Mineure pour avoir porté la parole du Christ, porté le Christ (Christos-phoros en grec), d’où la personnification d’un saint de ce nom et la légende qui y est associée.
Les peintures sur toile de Jacques Martin-Ferrières, et les fresques d’Henri-Marcel Magne dans l’abside et à l’extérieur du presbytère, la rappellent.

La légende de Saint Christophe a été racontée par Jacques de Voragine, un dominicain génois du XIIIème siècle. Ses récits, rassemblés au XIVème siècle dans La Légende Dorée, sont interprétés librement par les artistes de Saint Christophe de Javel.
Les inscriptions relevées en bas des douze panneaux qui composent l’œuvre de Jacques Martin-Ferrières fournissent un résumé suggestif : Christophe cherche qui servir et la voie qui lui est proposée est de se mettre au service des autres pour rencontrer le Christ. Après sa conversion, il annonce l’Evangile malgré les persécutions, et même guérit son persécuteur. La légende met en évidence la proximité de la vie du Saint avec celle du Christ, son modèle.

Aujourd’hui

Un quartier nouveau est en extension après la disparition des principales industries lourdes et l’apparition d’autres types d’activités, chaînes de télévision, hôpital etc. Une étape dans l’aménagement urbain est franchie : les tours de Beaugrenelle, le parc Citroën, les établissements scolaires, le réseau de transports.
De son passé le quartier garde des traces vivantes : la rue commerçante Saint Charles, les ensembles de logements sociaux, les bâtiments de l’hôpital Boucicaut et de l’Imprimerie Nationale.

Une architecture originale

Un procédé de construction novateur

BREVET D’INVENTION. - Début de l’Extrait du Brevet

VII. — Construction, travaux Publics et privés
3 — Travaux d’architecture, Aménagements intérieurs, secours Nº 486.783
contre l’incendie

Procédé de construction rapide d’habitation par l’emploi de matériaux on ciment armé préalablement préparés en série.

MM. Julien-Pierre Bertrand BESSONNEAU et Charles-Henri BÊSNARD résident en France (Seine)

Demandé le 25 avril 1917, à 15h 52mn, à Paris
Délivré le 14 février 1918. — Publié le 8 mai 1918.

La présente invention est relative à un procédé permettant de construire, en un laps de tempe très court et avec le minimum de main d’œuvre, des habitations très rapidement sèches, par l’emploi de matériaux en ciment armé interchangeables, préalablement préparés en série. …rales intérieures ou extérieures, de sorte que--------------------- 3o
des habitations ainsi établies peuvent être occupées aussitôt leur construction terminée.
Les éléments de matériaux établis d’après ce procédé sont représentés à titre d’exemple seulement par le dessin annexé, dont les--------------------- 35
diverses figures vont être désignées par leur ordre de numérotation dans le cours de la description qui suivra

"Fin de l’Extrait du Brevet"

Ce procédé, destiné à des habitations, est appliqué dix ans plus tard à la construction de Saint Christophe de Javel.

Charles-Henri Besnard s’en explique dans L’Église Saint Christophe de Javel . Description raisonnée Paris, Imprimerie J. Mesch, 1930, p. 18.
« Nous avons, en effet, conçu cette église suivant une formule très industrielle. Elle est constituée au moyen d’éléments de construction en ciment armé, fabriqués à pied d’œuvre et sortant en série de grands moules exécutés avec la plus grande précision. Ces éléments ont été montés jusqu’à la place qu’ils devaient occuper dans la construction, puis assemblés avec les éléments voisins. C’est là une application d’une technique toute nouvelle du ciment armé à laquelle l’église Saint Christophe de Javel dois son caractère très spécial ».

…au service d’une esthétique traditionnelle

Charles-Henri Bernard, architecte en chef des Monuments Historiques, est un disciple d’Anatole de Baudot et d’Eugène Viollet-le-Duc. Pour lui, l’art gothique français du XIIIème siècle représente l’idéal vers lequel doit tendre l’architecte.

« Cette église doit apparaître comme une création originale foire par un constructeur profondément pénétré de l’esprit de l’art français du Moyen Age » « Bien pénétré des idées des architectes des cathédrales, nous avons tenté de réaliser ce qu’eussent fait ces admirables artistes s’ils avaient eu la possibilité d’employer le ciment armé »
« Nous nous sommes efforcés de nous, rattacher, dons la mesure de nos moyens, aux grandes traditions de l’art médiéval…nous sommes restés purement et profondément national »
Ch.-H. Bernard.

Ce parti pris est critiqué par des spécialistes de l’art religieux :

« C’est du flamboyant, redessiné à la moderne, d’après une géométrie fantaisiste, aplati sur ses faces afin de faciliter l’arrachement du moule. »

Ils souhaitent que les nouveaux matériaux et procédés de construction soient mis au service dure nouvelle architecture religieuse.

« Il me semble que nous marchions à une architecture simple jusqu’à la nudité, qui se privera volontairement de tout ornement pittoresque et mettra en valeur des masses seulement…Grandeur, robustesse, simplicité, ce sont là des qualités opposées à celles que l’on peut admirer à Saint Christophe de Javel »
Père Abel Fabre, 1929.

« Alors que Perret a produit une œuvre de synthèse, de l’esprit bien plus que des formes des architectures classique et gothique, Besnard s’en tient à la seule période chère à son maître Anatole de Baudot »
Simon Téxier, 1996.

Un programme iconographique riche.

Peinture à la cire chaude, vitrail, fresque, ciment moulé, telles sont les principales techniques employées pour décorer l’église Saint-Christophe.

Le programme iconographique s’organise autour de la représentation de la légende de saint Christophe. A l’intérieur dans la nef, les peintures sur toile de Jacques Martin-Ferrières proposent une lecture narrative de la légende en 12 panneaux, On retrouve Ia figure de saint Christophe, dans l’axe de l’édifice, à la place centrale de l’abside ; cette figure fait écho à la représentation monumentale du saint figurant dons la partie haute de la façade.

Les vitraux de la nef, réalisés sur les cartons de Henri-Marcel. Magne, reprennent les thèmes iconographiques paléochrétiens. Jouant sur l’utilisation de deux couleurs complémentaires, jaune orangé et bleu, ces vitraux adoucissent, illuminent le matériau terne du ciment. Chaque médaillon s’inscrit dans une croix bleue, à partir de laquelle partent des rayons de ciment séparant les vitraux jaunes d’or, signes de le Résurrection.
D’autres séries de vitreux dans les chapelles du chœur présentent, sous forme de médaillons, le thème du Sacré Cœur de Jésus, d’une part, et d’autre part la vie de saint Joseph.

La décoration de peinture murale ne se limite pas à l’intérieur de l’édifice. A mi-hauteur du porche d’entrée, court une frise de fresques peintes par Henri-Marcel Magne sur les plaques en ciment. Elles évoquent Saint Christophe secourant des navigateurs, des aviateurs, des conducteurs de locomotive etc. Cette iconographie marque la volonté d’insérer le monde profane, monde industriel contemporain du quartier de Javel, dans le monde sacré.

La décoration de l’abside, également de Henri-Marcel Magne, offre aussi une représentation du monde contemporain à travers une procession d’hommes et de femmes présentant leurs moyens de transport à saint Christophe portant l’enfant Dieu.

Cette volonté de manifester la foi chrétienne dans le monde contemporain ouvrier se retrouve également dans le vitrail de la porte d’entrée du presbytère. Ce vitrail réalisé par Jacques. Gruber, présente le Christ en croix souffrant mais déjà Christ dans l’Eucharistie, devant trois ouvriers des usines du quartier venus l’adorer.

En ce qui concerne la décoration murale en ciment moulé, on peut noter l’omniprésence du thème de la croix tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’édifice. La forme cruciforme des piliers allie beauté et fonction.
L’iconographie de la façade souligne le lien très fort du Christ et de saint Christophe. C’est la raison pour laquelle on trouve en abondance des croix associées au chiffre de saint Christophe. Les claustras intérieurs du sanctuaire décorés de croix rappellent ceux de la façade extérieure.

Au dessus des confessionnaux, le ciment moulé a été utilisé pour représenter les vices et vertus en petites scènes proches de la vie quotidienne, sculptées par Max et Jean Broemer à partir des cartons de l’humoriste Roubille.

Depuis la fin de la construction, d’autres aménagements ont été réalisés. Dans la chapelle du Saint-Sacrement, un vitrail en gemmail, panneaux de verres colorés juxtaposés avec un liant, réalisé par Rousselet a remplacé le vitrail original de Jacques Gruber qui représentait l’Assomption de la Vierge Marie.

D’autre part la chapelle comprend maintenant trois sculptures de Dominique Kaeppelin ; un autel dont la partie centrale représente l’institution de l’Eucharistie, un Christ en croix et un ambon de lecture avec les symboles des quatre évangélistes.

Saint-Christophe de Javel présente un programme iconographique réalisé par des artistes connus au moment de la construction et à des époques plus récentes. Ce programme permet l’équilibre entre modernité et tradition

2009/01

Copyright - Paroisse Saint-Christophe de Javel - 2010 / 2016
Envoyer un message au responsable éditorial - Recevoir la Newsletter - Envoyer un message au Webmaster du Site